"PELLEMELA": DE DÉCHET DES POMMES À RÊVE ÉCOLOGIQUE
 

Pellemela

 

D’une géniale idée de M. Alberto Volcan, brillant ingénieur Sud-tyrolien qui a dédié sa vie à la recherche et à l’expérimentation et avec le presque décennal support de Anzio Storci, la nouveauté de la «pellemela» est née.

 

Ligne StorciDeux personnalités obstinées et concrètes ont mis à profit leur respectives génies et est né un projet, qui a été supporté par les machines Storci, qui permettent, grâce à un procès de séchage, broyage et stérilisation des déchets humides résidus de production des jus des pommes, la réalisation du cuir végétal ou «pellemela».
Juste avec ce matériel, qui est particulièrement résistant, il est possible de préparer des isolants thermiques pour le bâtiment, les chaussures, les sacs et accessoires différents. En 2016, après cette longue phase de recherche et études, sont commencés les travaux pour la réalisation du prototype.

pellemelaLa technologie développée n’est apte seulement pour les déchets des pommes mais elle peut être utilisée aussi pour les déchets de beaucoup d’autres produits naturels.

Un exemple: les grands producteurs iraniens de pistache (450.000 t de produit annuel) qui ont entrevu en ce projet une bonne occasion pour gérer des énormes quantités de résidus (200.000 t environ), un déchet qui pourra devenir des matières premières réutilisée comme peau végétale.
Finalement, ce projet a permis à six étudiants universitaires d’ingénierie de passer leur maîtrise en présentant leur mémoires de maîtrise sur les déchets des pommes, les Université qui participent sont: Trento, Padova, L’Aquila, Bolzano e Berlino.

 

 

 

Des questions?